Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


FRUITS DE LA REUNION

Raison sociale : Société Coopérative Agricole Fruits de la Réunion
Siège social : 18 Bellevue Pâturage- 97450 Saint-Louis
Fax : 0262 91 41 04
N° de SIRET : 443 041 397 00029
Code APE : 513 A

Président du Conseil d’Administration :
Christian BARRET
 
Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


Activités: Collecte, transformation, conditionnement, commercialisation et exportation de fruits tropicaux. Partenaires: Partenaires techniques : Chambre d’Agriculture, Lycée Agricole de Saint-Paul, ARMEFLHOR.

Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


Date et contexte de création: Activité effective : 4 juin 2002. Les producteurs de la coopérative « Fruits de La Réunion » exportaient auparavant leurs productions en passant par un intermédiaire. Après avoir décidé de prendre leur avenir en mains, ils exportent aujourd’hui directement leur production vers l’Europe. Ces producteurs veulent pérenniser leurs exploitations et dans ce cadre désirent s’impliquer d’autant plus dans chaque étape de la commercialisation de leurs fruits pour aboutir à une structure viable pour la réussite de chacun des adhérents. Avec ces trente producteurs répartis sur l’ensemble de l’île, la coopérative exporte ses fruits sur l’Europe parmi lesquels on retrouve l’ananas, les letchis, ainsi que les fruits de la passion, les mangues et le pitaya, commercialisés sous la marque « L’îlot fruits ».
Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


La coopérative ou la SICA en chiffres: - Effectif adhérents (actifs): 30 - Chiffres d’affaires: 2002-2003 : entre 600 000 et 760 000 euros pour 300 tonnes environ 2006-2007 : 2 500 000 euros pour 800 tonnes

Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


Projets à court terme: - Satisfaction des clients en termes de volume de production. - Encouragement des adhérents actuels à mettre en place une production supplémentaire sur l’ensemble des fruits. - Démarche qualité (IGP ou label rouge concernant l’ananas). - Marché de la transformation : optimiser les écarts de tri pour les fruits hors- export. - Création d'un vrai esprit coopératif au sein de la coopérative en les faisant se rencontrer (échange technique) par le biais de voyages d’études notamment.

Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


photo1

haut de page