Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


COOPEMIEL

Raison sociale : Coopérative de Miel
Siège social : 9 rue de la Compagnie des Indes - 97480 Saint- Joseph
Téléphone : 0262 56 41 37
Fax : 0262 56 41 37
E-mail : coopemiel@wanadoo.fr
N° de SIRET : 313 553 216 000 18
Code APE : 012J

Président du Conseil d’Administration :
Monsieur Camille PERRAULT
 
Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


ACTIVITES :
- Achat de miel (brut), extraction, conditionnement et vente du miel. Créée en 1967, la Coopémiel regroupe quelques apiculteurs de l’île. Elle assure l’extraction, le stockage, le conditionnement et la vente de miel.
- Avec ses 35 adhérents, la petite coopérative a produit 35 tonnes de miel en 2002. Les miels qu’elle commercialise vont des baies roses aux letchis en passant par le miel de forêt. La Coopémiel produit également du miel de bibasse ou encore d’eucalyptus.
- Quelques miels, plus rares, sont proposés en petite quantité comme le miel « jamrosa », le miel « vigne marrone » également appelé « raisin marron », ou encore le miel de coco ou de « longose ». On les retrouve sur le marché local mais également à l’export.

Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


DATE DE CRÉATION : Fondée en 1967, la Coopémiel, à Saint-Joseph regroupe une trentaine de producteurs de miel réunionnais. La grande majorité de la production est destinée à la grande distribution. Aujourd'hui, sous la houlette d'un tout nouveau président, la Coopémiel voit plus grand : une ouverture sur le tourisme et la commercialisation de ses propres produits. Pas évident de la trouver du premier coup. Nichée dans la zone industrielle des Grègues à Saint-Joseph, la Coopémiel se fait discrète. « C'est un peu archaïque ! » , justifie Camille Perrault, président de la coopérative depuis six mois. Le ton est donné et déjà on comprend que ce producteur de miel à Saint-Joseph voit grand. Ouverte au public depuis 1967, la Coopémiel regroupe une trentaine de producteurs réunionnais. La majorité de la production est revendue à des sous-traitants. Direction les grandes surfaces, les commerces et les marchés. Aujourd'hui, Camille Perrault entend aller plus loin. Sa volonté : développer le côté touristique de son activité. « Tout est à faire ! » lance-t-il. Mais, il en faut plus pour le décourager. Les idées et les projets fusent. Du panneau indicateur à l'enseigne, jusqu'aux murs même, en passant par une restructuration de l'exploitation, Camille Perrault l'ambitieux se rappelle ses voyages en Australie ou en Europe : « Nous pouvons faire beaucoup en donnant à la Coopémiel un côté attractif et structuré. Nous devons nous donner les moyens d'ouvrir nos portes en grand aux touristes ». Des produits étiquetés Coopémiel Autre grand projet de Camille Perrault : sa nouvelle gamme de produits. « Il faut encore modifier l'étiquette et quelques détails. » . Modestement le président nous présente sa petite fierté, des bocaux de miel de la Réunion étiquetés « Coopémiel ». « Nous sommes sur le point de placer ces nouveaux produits dans les offices de tourismes et autres boutiques spécialisées dans le terroir » . Une sorte de reconnaissance. Car, pour l'heure, les pots de miels vendus à l'extérieur ne portent nulle part la griffe de la maison. • L'île de la Réunion compte environ un millier d'apiculteurs. Seuls 300 sont déclarés aux services vétérinaires. Parmi eux, 34 producteurs adhèrent à la Coopémiel.
• Avantage de la coopérative : elle libère le producteur de la partie commercialisation. Restent le métier et la passion.
• La Coopémiel accueille les producteurs dans ses locaux où ils procèdent chacun à l'extraction du miel.
• Production par année : de 30 à 50 tonnes. En 2006, la démoustication a fortement compromis la productionndu miel réunionnais.
L'île de la Réunion produit trois sortes de miels :
• Le miel de baie rose (et non aux baies roses). Epicé, il est surtout utilisé en cuisine.
• Le miel de letchi. Très sucré, le pourcentage de glucose est élevé, il cristallise vite, signe de qualité.
• Le miel de forêt. Plus goûteux. La Coopémiel est ouverte au public. On peut venir y acheter son miel en vrac, donc moins cher. Soit vous apportez votre récipient, soit la Coopémiel met à disposition des bouteilles en verre. Comptez autour de 6,50 € le kilo.


Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


LA COOPÉRATIVE EN CHIFFRES

Chiffres 2012

Nombre de Producteurs: 45 Adhérents
Production locale: 250 T
Production de la coopérative: 50 T
Importation: 250T
Consommation totale: 500T
Part de marché: 20% de la consommation locale.

Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


PROJETS À COURT TERME :
- Développer le marché local ainsi que les exportations de la coopérative.


Fiche pratique - Secteurs d'activités - Historique - Les chiffres - Développement


photo1photo2photo3photo4photo5

haut de page