LES GRANDS PRINCIPES

DE LA COOPERATION AGRICOLE


- Libre adhésion
- Administration démocratique
- Acapitalisme
- Exclusivisme
- Compétence géographique

Principe de libre adhésion:

Une personne physique peut adhérer librement à une coopérative, c’est une démarche volontaire de sa part. Elle devient ainsi sociétaire et son adhésion l’oblige à assumer ses obligations et ne peut s’y soustraire en cas de retrait. L’acceptation des adhésions est laissée à la discrétion de la coopérative qui sélectionne elle-même ses futurs sociétaires selon ses propres critères.

Principe d’administration démocratique:

C’est le principe d’un homme, une voix: les associés sont «égaux entre eux» en ce qui concerne l’exercice de leur droit de vote ainsi que tous les droits relatifs à la gestion de la société.

Principe d’acapitalisme:

Derrière ce terme un peu barbare se cache des principes de fonctionnement très simples.
Le capital social de la coopérative est détenu dans sa grande majorité par les adhérents actifs, au prorata de leur activité.
La répartition du résultat se fait en deux temps : le résultat est redistribué, s’il est positif, aux adhérents, sous la forme de ristournes. Le versement des ristournes est répartie proportionnellement aux opérations effectuées avec la société.
Le résultat est également affecté aux réserves obligatoires mais peut également servir de réserves facultatives.
L’intérêt aux parts est limité par la loi, au taux moyen de rendement des obligations des sociétés privées, publié par le Ministère de l’Economie et des finances.
Enfin, l’acapitalisme se caractérise également par l’indisponibilité des réserves.

Principe d’exclusivisme:

Les opérations sont traitées avec les sociétaires qui ont pour leur part, l’obligation d’utiliser les services de la Société Coopérative Agricole, quel que soit son objet mais conformément à ces statuts. L’engagement court sur une durée déterminée.

Compétence géographique :

Les statuts des coopératives définissent l’aire géographique d’activité.

 
LES VALEURS DU MONDE COOPERATIF

Le mouvement coopératif, et plus particulièrement à la Réunion où les notions de partage et de solidarité sont très ancrés dans les habitudes, repose sur des valeurs nobles et fortes :
La solidarité entre les hommes et les coopératives,
La fraternité,
Le courage,
Le partage,
Le respect...
Chaque coopérative tente de respecter et d’appliquer cette philosophie et d’en transmettre l’essence à ses salariés.
La base de chaque coopérative est l’homme et cette agrégation constitue la principale force de la coopération agricole.
En outre, le monde coopératif peut être perçu comme une famille, les «grandes» coopératives ainsi que les filières structurées accompagnent les «petites» dans leur développement.